/ À La Une / Un adolescent tué, la ville des Cayes sous tension
enfant-tue-cayes

Un adolescent tué, la ville des Cayes sous tension

Un adolescent a perdu la vie lors d’une tentative de pillage d’un bateau d’aide humanitaire en provenance de Porto Rico. Furieux, des habitants de la ville des Cayes ont barricadé plusieurs artères de la ville au moyen de pneus enflammés. Des individus, armés de machettes, de piques et d’armes à feu s’en sont également pris aux résidences de plusieurs autorités, notamment celle du maire de la ville et du délégué départemental.

La métropole du sud est sous tension depuis ce matin. En cause, la mort d’un adolescent d’environ 15 ans, tombé sous les balles de la police. Selon les témoignages de Joseph Astrel, chef de cabinet de la mairie des Cayes, cet incident est survenu alors que des agents de la PNH ont essayé de sécuriser un bateau d’aide humanitaire portoricain, ayant fait l’objet de plusieurs tentatives de pillage. Furieux, des membres de la population sont descendus dans les rues pour protester.

Certains individus s’en étaient même pris au maire principal de la ville, Gabriel Fortuné. « Des hommes armés de d’armes blanches et d’armes à feu encerclent la résidence de Gabriel Fortuné. J’ai échappé de justesse à une tentative d’assassinat de ces mêmes individus quelques minutes plus tôt. On attend l’intervention de la police afin de mettre le maire hors de danger », avait-il expliqué au téléphone en milieu de journée, d’une voix paniquée. Selon un témoin, le maire a pu finalement rejoindre les manifestants avant d’être pourchassé à coup de jet de pierre.

Plusieurs venelles de la ville des Cayes sont actuellement impraticables, selon Jude Bonhomme, directeur de la télé Hirondelle. « Dans plusieurs endroits, notamment au boulevard des 4 chemins, Pont Gonbo, première grand rue, les individus ont érigé des barricades à l’aide pneus enflammés, de conteneurs et tout ce qu’ils trouvent sur leur passage. La route nationale #2 est bloquée au niveau de Faugasse. J’ai entendu dire qu’il ne reste plus de machette sur les étagères », a fait savoir Jude Bonhomme. Il a indiqué aussi que des individus ont saccagé et pillé le magasin « L’Ange de l’Eternel Store ». Il par ailleurs indiqué que le bateau portoricain qui transportait 2500 tonnes métriques d’aide humanitaire a dû rebrousser chemin après cet incident.

Pour sa part, Kervens Valentin, un résident de la ville indique que la population, terrorisée, est obligée de se terrer à l’intérieur. « Il a des jets de pierres et de bonbonnes de gaz lacrymogène. On ne veut pas sortir dans les rues, de peur qu’on ne soit pas comptée parmi les victimes », a-t-il fait savoir.

Des sources ont suggéré qu’une personne a également trouvé mort devant la résidence du délégué départemental, Louis Paul Raphael. Joint au téléphone, ce représentant de l’exécutif a démenti cette rumeur. Toutefois, a-t-il précisé, les gens s’en sont pris à la résidence de plusieurs autorités comme la sienne et celle du maire. « On pouvait s’attendre au pire, n’était-ce l’intervention de la PNH. Mais ils ont dit qu’ils vont revenir incendier ma maison ce soir. J’ai appelé le ministère de l’intérieur à œuvrer pour que la paix puisse se rétablir dans la ville », a-t-il fait savoir. Plus loin, le délégué départemental a estimé qu’il s’agit d’un mouvement politique voulant chasser Jocelerme Privert de la présidence, qui débute aux Cayes. « Lors des manifestations, j’ai entendu des gens crier fò l ale », a-t-il expliqué.

Pour sa part, Clauvy Robas, le député de la Circonscription Cayes-Ile-à-Vache indique qu’il ne peut pas s’approcher de la ville depuis ce matin. « La colère de la population se dirige contre les autorités et les institutions. On m’a conseillé de ne pas pointer mon nez par mesure de prudence », a-t-il dit. Tout comme le délégué départemental, il a balayé d’un revers de main les allégations selon lesquelles ce qui se déroule dans la ville actuellement est la résultante d’un conflit entre le maire, le délégué et le député de la circonscription.

Le ministère de la justice déplore
Dans une note de presse que dont le Nouvelliste a obtenu copie, le ministère de la justice et de la sécurité publique dit déplorer cet incident malheureux survenu ce mardi, au cours d’une distribution d’aide aux cayes ayant couté la vie à un adolescent. « Le Ministre Camille Edouard Junior condamne avec la plus grande fermeté tous les actes qui sont de nature à porter atteinte à la quiétude et à l’ordre public », a fait savoir la note.

Présentant ses sympathies aux victimes et appelant au calme, le ministre a également indiqué que l’inspection générale de la PNH est déjà saisie de la question. « Une délégation est formée et se rend incessamment aux Cayes aux fins d’enquêter, d’évaluer et de prendre les mesures à adopter pour rétablir l’ordre et renforcer la sécurité », a promis le ministre dans cette note. Le Nouvelliste

Voir aussi

putinenew

A L’AUBE DU CHAOS : La Russie se Déclare Prêt pour la 3ème Guerre Mondiale et menace de Détruire New-York en 18 Minutes : La Situation ÉVOLUE !

Selon des rapports la Russie déploie ses armes les plus meurtrières en Syrie, il y …