/ Santé / Ces signes du cancer anal dont tout le monde est embarrassé de parler !
canceranal

Ces signes du cancer anal dont tout le monde est embarrassé de parler !

Souvent diagnostiqué à tort comme un cas d’hémorroïdes, le cancer anal est un type de cancer rare, mais pas des moins dangereux ! Ses symptômes difficiles à évoquer, car un peu embarrassants, rendent le diagnostic précoce difficile. Zoom sur les symptômes visibles du cancer anal, ses causes et les méthodes de son diagnostic.

Le cancer anal est un cancer qui se développe dans le canal anal. Il ne faut pas le confondre avec le cancer du rectum qui touche les parois internes du rectum et qui manifeste les mêmes caractéristiques que le cancer du colon. On peut distinguer entre différentes formes de cancer anal, mais la plus fréquente est le carcinome épidermoïde.

Le cancer anal demeure toutefois l’un des types de cancer les plus rares, il ne représente que près de 3% des tumeurs malignes au niveau de l’anus ou du rectum. Bien que l’on remarque une augmentation des cas diagnostiqués avec ce type de cancer, ces dernières années.

Les personnes à risque et les causes du cancer anal :

Le cancer anal survient généralement chez les personnes adultes, âgées de plus de 60, et touche 3 fois plus les femmes que les hommes. Ses causes restent, à ce jour, imprécises, mais les scientifiques évoquent de nombreux facteurs pouvant être à l’origine de l’apparition de ce type de cancer à savoir :

  • Le tabagisme
  • Un système immunitaire affaibli
  • Des irritations régulières de l’anus
  • Le sida

Par ailleurs, le carcinome épidermoïde, le type le plus courant du cancer de l’anus, est principalement provoqué par une infection causée par le virus papillomavirus (qui est aussi responsable de l’apparition du cancer du col de l’utérus) et qui peut être transmis par un contact direct au niveau de la peau ou des muqueuses, notamment durant les rapports sexuels.

Les symptômes du cancer anal :

Si les symptômes des autres types de cancer peuvent passer inaperçu, jusqu’à des stades avancés, les signes du cancer de l’anus sont assez marqués et se manifestent par des :

  • Douleurs lors de la défécation
  • Démangeaisons au niveau de l’anus
  • Des saignements anaux
  • L’apparition d’une bosse ou d’une masse dure près de l’anus
  • Des troubles du transit
  • Des écoulements inhabituels de l’anus

Il est très important de ne pas négliger ces signes alarmants et de ne surtout pas être gêné d’en parler à vos proches ou à votre médecin.

Diagnostic du cancer anal dans sa première phase :

Le dépistage précoce de tous les types de cancer, cancer anal inclut, est une étape primordiale pour augmenter les chances de rétablissement. Parmi les méthodes de diagnostic du cancer anal, il y a le toucher rectal pendant lequel le médecin procède à un examen de la cavité anale, en n’utilisant que ses doigts, pour dépister la présence de bosses ou de toutes anomalies dans cette zone.

En cas de détection d’anomalies, le patient doit faire une anuscopie pour que le médecin puisse observer l’intérieur du canal anal. Cette méthode de diagnostic s’effectue en insérant un anuscope, une sorte de tube ou de spéculum, dans l’anus.

D’autres examens peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic de cancer et déterminer sa nature, parmi lesquels, la biopsie, scanner ou IRM.

Évolution et traitement du cancer anal :

Quand le cancer anal est dépisté à un stade précoce, les chances de guérison sont beaucoup plus importantes. En effet, les métastases sont assez rares, tout comme les récidives après le traitement.

Pour traiter le cancer anal, les patients ont recours à la chimiothérapie et à la radiothérapie. 70% des cas guérissent suite à ces traitements intervention chirurgicale.

Voir aussi

soucisdessines

Le secret des sourcils bien dessinés

Pour éviter de vous retrouver avec des sourcils asymétriques ou trop circonflexes, suivez les conseils …